Défendons l’université d’Angers ! Réformons la recherche et l’enseignement supérieur !

université d’Angers

L’université d’Angers connait une situation difficile. Les effets de la Loi relative aux libertés et responsabilités des universités ainsi que le passage aux responsabilités et compétences élargies, voulus par les précédents gouvernements, se ressentent quotidiennement : mauvais taux d’encadrement, licenciement des personnels contractuels, absence de travaux de mise en sécurité de certains bâtiments, heures de cours « en autonomie », fermetures envisagées de filières…

Cela ne peut plus durer ! Ce n’est ni aux étudiants, ni aux personnels de l’université de payer les erreurs et les choix politiques des gouvernements précédents.

À situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.

Selon le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, l’université d’Angers accuserait un déficit de fonctionnement de quatre millions d’euros et de 310 postes.

Parce que l’université ne peut fonctionner normalement avec un déficit budgétaire de plusieurs millions d’euros, nous sommes solidaires de la communauté universitaire qui demande une nouvelle dotation financière extraordinaire afin de pouvoir disposer d’un budget équilibré.

En contrepartie, l’université d’Angers doit s’engager dans une gestion optimale et transparente de son budget qui doit avant tout être au service des étudiants.

« Madame la Ministre,

il y a urgence, il faut trouver des solutions pour notre université. 

Personne n’ignore que la situation dans laquelle se trouve l’université d’Angers est l’héritage des précédents gouvernements de droite. Ils ont accordé une autonomie aux universités, sans pour autant leur en donner les moyens financiers. En se désengageant ainsi, l’État a contribué à la dégradation du service public rendu aux étudiants.

Notre Président de la République a assuré qu’il ferait de la jeunesse la priorité de son mandat. L’enseignement supérieur et la recherche ne doivent pas être les grands oubliés du quinquennat.

Nous, Jeunes socialistes de Maine-et-Loire, demandons à la fois que soient prises des mesures d’urgence garantissant à l’université d’Angers de fonctionner normalement ainsi que soient mises en œuvre des réformes de structure permettant de transformer en profondeur le système français de recherche et d’enseignement supérieur pour aller vers plus d’égalité et de performance pour les étudiants et les personnels. »

Réformons le système français pour assurer un véritable service public de l’enseignement supérieur

 

  • remise à plat de la loi LRU,
  • offre de formation définie nationalement,
  • fusion des universités et des grandes écoles,
  • interdiction définitive des stages « hors cursus »,
  • allocation d’autonomie pour les étudiants, calculée selon leurs propres ressources et leurs besoins.
Vous aimez cet article, partagez-le !